Bio combustible pour chauffage

Le biocombustible est un combustible issus de la matière végétale provenant de la biomasse. L’usage de combustible est destiné à être brûlé pour produire de la chaleur.

Les biocombustibles peuvent être solides, comme le bois bûche, le charbon de bois ou les granulés de bois.
Le bois et toute la biomasse provenant de l’agriculture présente un bilan carbone beaucoup plus faible (a partir du moment où l’on replante ce qui a été coupé). Les émissions de CO2 liées à la combustion sont compensées par la quantité de CO2 atmosphérique absorbée pendant la croissance des plantes par photosynthèse.
Il s’agit d’une énergie renouvelable.

La combustion d’un biocombustible (bois, gaz, fioul, etc.) produit notamment de la vapeur d’eau.
Cette vapeur d’eau passera ultérieurement de l’état gazeux à l’état liquide, elle restituera de l’énergie, appelée chaleur latente de liquéfaction.

Les critères d’un biocombustibleBiocombustible granulés ou pellet

La valeur énergétique d’un biocombustible est caractérisée par son Pouvoir Calorifique (exprimé en kJ/kg, KWh/Kg), qui est généralement décliné en Pouvoir Calorifique Inférieur (PCI), définis comme suit :
Le Pouvoir Calorifique Inférieur (PCI) du combustible représente l’énergie produite par la combustion complète d’un kilogramme de combustible, sans tenir compte de la chaleur latente dans la vapeur d’eau. Autre élément important, c’est le taux d’humidité.
Pour avoir une bonne combustion, il faut avoir un taux d’humidité inférieur à 20% afin de garantir une utilisation optimale. On parle d’un bois sec. Pour le granulés de bois, ce taux d’humidité est inférieur à 8 %.

Il est recommandé de ne pas utiliser de bois de récupération comme les meubles, palettes, bois traités ou vernis. En effet, ces combustibles peuvent contenir des produits toxiques et pourront encrasser le conduit de votre appareil de chauffage.

Pour les granulés de bois, il existe différents produits certifiés DIN+, EN+ et NF Haute Performance. La certification assurent que les produits répondent bien aux normes et garantissent une combustion optimale.
Eléments pris en compte : Longueur en mm, la Densité/Résistance, Humidité, Taux de cendres, Taux de fines, Masse volumique, Pouvoir calorifique en Kwh/kg